Accueil > Notre histoire

Notre histoire

 L'idée du Soroptimist a pris naissance en Amérique. Elle s'inscrit dans un mouvement général.  Beaucoup de femmes ont remplacé les hommes dans leur travail pendant la première guerre mondiale et, la guerre terminée, ont continué à occuper des postes importants sur le plan professionnel.  Elles souhaitent se grouper en association pour discuter de leurs expériences.

 

Le 3 octobre 1921, 80 femmes fondent le premier Club du Monde, entraînées par leur Présidente, Violet RICHARDSON WARD, une très "grande dame" d'une rare simplicité.

Peu après, en 1922 et 1923, les Clubs des villes voisines reçoivent leur charte : San Francisco, Los Angeles, Sacramento puis, à l'Est du pays, Washington D.C. et New York.

Au début de 1924, le Soroptimist franchit l'Océan.  Le 7ème Club du Monde s'installe à Londres et, à la fin de cette même année, le 9ème Club est créé à Paris par le Dr Suzanne NOËL.

 

C'est à Mademoiselle BAUD, Egyptologue distinguée, Membre fondateur du Club de Paris, que nous devons d'avoir un Club Soroptimist à Issoire.

Originaire de Mailhat, près d'Issoire, elle y venait souvent en compagnie de Mademoiselle RIPA de ROVEREDO, éminent graveur, Fondatrice de l'Union Nationale Française.

Au cours de ces séjours, elles avaient fait la connaissance de deux femmes dont elles appréciaient la personnalité : Suzanne NICOLAS (pomologue) et Raymonde BEAUGEIX (bâtiments et travaux publics) et c'est avec elles qu'elles eurent l'idée de fonder un Club à Issoire.

 

En 1954, il paraissait difficile, et ce fut en effet difficile, de trouver à Issoire, sous-préfecture de 10.000 habitants où peu de femmes occupaient des postes de responsabilité, les quinze membres nécessaires à cette fondation.

 

Pour arriver à ce nombre, bien des difficultés ; de nombreuses visites, des refus, une véritable croisade …  Certaines des personnes contactées craignaient une appartenance politique cachée, ce qui les amenait à refuser leur participation malgré les assurances prodiguées par les premières converties.

Cependant, un petit groupe de sympathisantes réussit à se constituer avec des personnes exerçant des professions médicales et paramédicales, des commerçantes, des enseignantes  …….

            

 

La fondation du Club de Clermont était envisagée dans le même temps et il nous avait été suggéré de constituer un seul Club  " Clermont-Issoire ".  Soucieuses de garder notre individualité, nous avons préféré créer notre propre Club et recruter des membres dans les communes situées à la périphérie d'Issoire et dans les départements voisins, Haute-Loire, Cantal, ce qui nous avait conduit à dénommer notre Club d'une manière un peu emphatique " Issoire – Régional ".

 

Et c'est un Club de 18 membres dont la présidente fondatrice était Suzanne Nicolas qui eut la joie, le 27 NOVEMBRE 1954, de recevoir sa charte des mains de

 

Madame le Docteur VAN ECK,

Hollandaise, Présidente de l'Union Européenne,

en présence de :

 

Madame HEIM TURCAT du Club de Paris, Présidente de l'Union Nationale,

 

Mademoiselle RIPA de REVEREDO du Club de Paris,

Présidente Fondatrice de l'Union Nationale;

 

Mademoiselle BAUD, membre Fondateur du Club de Paris,

que nous sommes heureuses d'avoir pour Marraine.

Cet historique de notre club a  été rédigé par Yvette Boyer

 

 

 

Retrouvez l'histoire de Marcelle Baud dans le document ci-joint publié avec l'accord de Monsieur Etienne Vaissière : Baud_Marcelle.pdf